Menü

Traditions de Noël dans le monde

Tous les enfants aiment Noël. Vous aussi, non ?

Mais vous-êtes vous déjà demandé comment on fête Noël dans d'autres pays ? Vous seriez surpris des autres coutumes et fêtes qui existent dans le monde !

Rien que chez nos voisins européens déjà, il existe des différences, en particulier en ce qui concerne les fêtes et les rituels.

En italien, Noël se dit « Buon natale ». Le symbole le plus important de la période de Noël n'est pas le sapin là-bas, mais la crêche de Noël. De gigantesques crêches avec de précieuses figurines taillées à la main sont installées dans les églises. Et la crêche se trouve au milieu du salon aussi où elle est installée dès le 06 décembre par toute la famille et continuellement complétée avec d'autres figurines jusquà Noël.

Mais les enfants italiens doivent être un peu plus patients que vous : ils ne reçoivent leurs cadeaux que le matin de Noël. C'est la raison pour laquelle on leur offre des cadeaux pour la deuxième fois le 6 janvier lors de la fête de « La befana », où la gentille sorcière Befana apporte des présents pour tous les enfants sages. Les enfants qui n'ont pas été sages ne reçoivent que du charbon dans leurs chaussettes ou chaussures, mais pas de problème : c'est un genre de charbon particulier, le « dulce carbone » qui est très sucré et délicieux.

En Suède aussi, on ne fait pas seulement la fête le soir du réveillon et le jour même de Noël. Le 13 décembre, c'est la Sainte-Lucie qui est célébrée en famille et dans les maternelles à l'école.

En Suède, il n'y a certes pas de sorcière comme en Italie, mais ici les enfants mettent du riz au lait devant la porte le soir du réveillon pour remercier un bon lutin, le tomte, le qui habite dans chaque maison en Suède.

Une autre belle tradition suédoise veut que toutes les fenêtres restent ouvertes à Noël pour que les voisins et amis puissent lancer des cadeaux dans la maison. Ce n'est pas sympa ça ? Et le 13 janvier, on « balance » autre chose également : le sapin de Noël est dépouillé et on le fait « voler » hors de la maison.

En Grèce, les enfants passent de maison en maison à Noël en chantant une chanson traditionnelle : « Kalanda ». Elle est censée porter bonheur et chance pour les personnes qui y habitent. Les gens les récompensent alors avec des raisins secs, des figues et des gâteaux, parfois aussi avec de l'argent.

Les enfants grecs doivent attendre leurs cadeaux encore plus longtemps que vous. Celui qui apporte les cadeaux en Grèce c'est Saint-Basile, le saint protecteur des enfants qui distribue les cadeaux dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier.

En Espagne, les enfants doivent être encore plus patients ! Ils ne reçoivent leurs cadeaux que le 06 janvier, le jour des Rois. Comme ils l'ont fait pour l'enfant Jésus, ce sont les rois Mages qui apportent des cadeaux aux enfants. Une tradition particulière veut qu'il existe une galette des rois dans laquelle est cachée une figurine. L'enfant qui trouve la figurine dans sa part de galette est désigné roi toute la journée et sera traité comme tel par toute la famille. La sainte nuit est également célébrée en Espagne. La famille se réunit pour un repas de fête et il y a des petits cadeaux pour tout le monde. Ils sont cachés dans un récipient, « l'urne du sort » et chacun peut tirer au sort un cadeau.

C'est presque comme la grande loterie de Noël qui a lieu chaque année en Espagne. Ce doit être la plus grande loterie du monde et presque chaque espagnol y participe et tremble d'excitation quand les numéros sont tirés à la télévision.

Sur d'autres continents, on fête naturellement Noël aussi, mais de manière un peu plus aventureuse :

Vous avez certainement vu dans les nombreux films américains comment on fête Noël aux États-Unis et nous les avons un peu copiés depuis longemps. Par exemple, le traîneau volant du Père Noël qui s'appelle naturellement « Santa Claus » là-bas, comme vous le savez sûrement. Il apporte les cadeaux dans la nuit sainte jusqu'au matin de Noël. Son traîneau volant est chargé de cadeaux et est tiré par 8 rennes.

Au Mexique, Noël est généralement tout sauf contemplatif, avec beaucoup de danses, de chants et de musique forte. Avant Noël déjà, on fête les « posadas » du 16 au 24 décembre. Lors de cette fête, on rejoue la scène de Marie et Joseph qui cherchaient où loger la nuit de Noël. D'où le nom de « posada » qui veut dire « auberge » en espagnol. Comme Marie et Joseph, un couple frappe aux portes et demande le couvert et le logis. Ensuite, le couple doit être renvoyé deux fois parce que l'auberge est pleine. Puis, les invités sont enfin invités à entrer et la fête peut commencer. On mange, danse et chante toute la nuit. Le lendemain soir, c'est au tour d'une autre famille de recevoir.

La nuit de Noël est fêtée dans la famille élargie et les enfants peuvent restés éveillés particulièrement longtemps, car le repas de Noël n'est souvent servi que très tard dans la nuit après la messe de minuit.

Pouvez-vous vous imaginer qu'il y a des gens qui fêtent Noël en plein été ? Cela semble fou, n'est-ce pas ? Mais, ça existe. Quand chez nous c'est l'hiver, en Australie c'est l'été. En décembre, il fait vraiment chaud là-bas. C'est peut-être la raison pour laquelle les décorations sont particulièrement luxuriantes en Australie. À la maison et dans les magasins, on trouve de grands sapins et de la neige artificiels. De nombreuses familles fêtent Noël à la plage et attendent que le Père Noël leur apporte des cadeaux le jour de Noël... en short !

Tous les enfants du monde partagent cette même joie à la perspective de recevoir des cadeaux ! Et nous y sommes très bientôt !

Je vous souhaite de belles fêtes de Noël,

 

Votre ami Oscar.